21 mai 2016 ~ 0 Commentaire

Mon Histoire 04

Quatrième Partie:

Elle réussit… en emportant toutes les écriséines, le sol et même quelques arbres en prime !
Point positif, le transfert avait calmé Lakériane.
Points négatifs, elle ne savait ABSOLUMENT pas où elles étaient et… le paysage qui les entourait était jonché de cadavres.

Immédiatement les écriséines l’entourèrent tandis qu’elle armait son arc. Les lieux semblaient déserts. Un cri rompit le silence. Un cri de terreur. Ses amies tournèrent la tête vers elle. Crisaline hocha vivement la tête.

- On y va !

Elles se dirigèrent vers l’origine du cri en courant. Il s’était arrêté et avait été remplacé par des gémissements et des sanglots. Quand elles arrivèrent, Crisaline écarquilla les yeux en voyant ce qui se passait. Un petit garçon sanglotait, recroquevillé au centre d’un bouclier magique qui brillait d’une douce lueur dont les reflets allaient du violet le plus foncé au rose le plus clair. Des hommes l’entouraient et attaquaient sa défense sans relâche. À voir comment le petit garçon gémissait à chaque attaque, Crisaline en conclut qu’il devait être le créateur du bouclier. Surprenant pour quelqu’un de son âge.
Personne ne semblait avoir remarqué leur présence. Elles se chargèrent donc des présentations. À en juger par leurs vêtements poissés de sangs, ils devaient être les responsables du massacre. Elles n’eurent donc aucun remord à les attaquer par surprise. Leur première attaque en fit disparaître trois. Oui, disparaître. Ils se transformèrent en poussière une fois que Crisaline et les écriséines les eurent tués. La surprise les cloua sur place un instant avant qu’elles ne se reprennent, il n’était pas question qu’elles se fassent tuer à cause d’un petit instant de déconcentration. À leur grande grande surprise, ils furent des adversaires assez facile à battre.
Une fois que ce fut fait, Crisaline se retourna vers le petit garçon. Il s’était assis et, toujours pleurant, tremblait de tous ses membres. Quand elle essaya de s’approcher, il recula rapidement. Elanna, plus proche de son âge, tenta à son tour mais fut repoussée par une puissante barrière. Brusquement les yeux de l’enfant s’agrandirent de peur, il semblait vouloir dire quelque chose mais aucun son ne franchissait ses lèvres. Raken fut la première à comprendre et réagit promptement. Elle grimaça légèrement sous le choc en bloquant l’attaque. Les autres se retournèrent immédiatement. Leurs adversaires… ceux qu’elles avaient tué… ils étaient là !

- C’est pas possible… Souffla Kahila.

Les autres ne dirent rien mais pensaient exactement la même chose.
Leurs ennemis se rassemblèrent, préparant visiblement quelque chose.

- Venez derrière moi !

Tout le monde se tourna vers Elanna.

- Vite ! Les pressa-t-elle. Ils préparent un sort combiné !

Elles obéirent sans discuter. La fillette eut tout juste le temps de lever son bouclier de glace que la puissante attaque s’abattait dessus. Rapidement, la glace commença à se fissurer. Alors qu’elle sentait qu’elle allait lâcher, quelqu’un glissa sa main dans la sienne et le bouclier absorba brusquement l’attaque ennemie. Visiblement surpris, ils mirent fin à l’attaque. Grosse erreur. Leur attaque ressortit du bouclier et fonça droit sur eux.
Crisaline et ses amies les regardèrent disparaître, les yeux écarquillés.

- Je ne savait pas que tu avais ce pouvoir Elanna. Dit la princesse.

- C’est pas moi qui ait fait ça.

Elles regardèrent dans sa direction. Le petit garçon tenait sa main et semblait aussi ahuri qu’elles.

- Ils… ils ont disparu… ils ont vraiment disparu… Bredouilla-t-il

- Je crois bien. Confirma Crisaline.

Il reprit rapidement ses esprits, lâcha la main d’Elanna et s’éloigna précipitamment.

- Ne t’inquiètes pas, on est des amies. Le rassura la jeune fille blonde. Moi je m’appelle Kahila et toi ?

- Alzion. Lâcha-t-il finalement.

- Tu habites dans les coins ?

Il secoua la tête.

- Non.

- Tu connais les personnes là-bas ? Demanda-t-elle en désignant l’endroit où se trouvaient les cadavres.

- Non.

- Qu’est-ce-que tu fais là ?

- Je… il baissa les yeux. Je sais pas.

Crisaline, qui l’observait depuis un petit moment, finit par poser une question qui lui brûlait les lèvres.

- Tu es un elfe ?

Elle avait remarqué les oreilles pointues qui sortaient de dessous ses cheveux blonds.

- Non, papa en est un et maman l’est à moitié. Moi, je suis un maudit.

- Un quoi ?

- Un maudit. Répéta-t-il.

- Et tu habites où ? Demanda finalement Kahila après un moment de silence.

- Ben…

- Tu ne sais pas ? Comment tu es arrivé là ?

- Je sais pas, j’étais chez moi avec maman et je me suis retrouvé là… je me suis fais attaqué et vous êtes arrivées.

- Je vois, tu t’es téléporté. Elle tourna la tête vers ses amies. Dis Elanna, sachant qu’il a fait l’aller tout seul, tu penses pouvoir le ramener ?

- Oui, sans doute.

Elle se retourna vers lui. Les yeux marrons d’Alzion brillaient de joie.

- Vous allez me ramener chez moi ?

- Oui, si Elanna ne rate pas son coup.

- Tu doutes de moi ?

- Mais non, mais non.

Elanna lui lança un regard noir avant de commencer à préparer le transfert.

- Au fait, tu es sacrément doué en boucliers. Dit Fossië.

- Vous trouvez ? Papa dit que je peux encore m’améliorer.

- Ah bon ?

- Oui.

- C’est prêt ! Indiqua Elanna.

- Vas-y Alzion, rentre chez toi. Fit Crisaline. J’espère que nous nous reverrons.

Le petit garçon sourit.

- Je ne sais pas pourquoi mais même si je crois que ça sera dans longtemps, je suis sûr que nous nous reverrons.

Il courut vers Elanna qui le renvoya chez lui.

- Quel curieux enfant… Murmura-t-elle pensivement. Alzion… je crois que je ne suis pas prête de t’oublier. Elle se releva. Bon, vous venez, on y va ?

Le silence se fit.

- Je crois qu’il est préférable qu’Elanna se charge du transfert. Dit Lakériane.

- Je suis d’accord. Indiqua l’intéressée.

- Moi aussi. Lança Fossië.

Kahila haussa les épaules et Raken ne dit rien.

- Allez, pour me faire pardonner…

- Non.

- S’il vous plaît !

- Non.

- Please !

- Non.

- Por favor !

- Non !

- Bitte !

- NON !

- Per favore !

- J’ai dit non, c’est non !

Crisaline lui envoya un regard suppliant. Lakériane soupira.

- La dernière fois, c’est la dernière fois. Marmonna-t-elle. Et je vous jure que si vous vous ratez encore une fois je vous massacre !

- Merci ! Lança-t-elle.

Elle commença à se préparer… en prenant tout son temps afin de ne pas le rater !

- Bah, ça va, la dernière fois qu’elle l’a fait on a quand même pu sauver un petit garçon. Dit Kahila.

- Je te ferais remarquer que c’est plutôt lui qui nous a sauvé. S’il n’avait pas été aussi doué pour faire des bouclier, on serait toutes mortes. Indiqua Elanna.

- Ah oui, pas faux.

- Mais vous n’avez absolument aucune confiance en moi ? Fit Crisaline, irritée.

- Non, aucune ! Confirmèrent les deux filles en cœur.

Crisaline prit un air agacé et se retourna. Elle ne devait pas rater. Lançant un regard à Lakériane, elle corrigea. Elle ne devait abolument pas rater, c’était une question de survie… pour elle.

-Bon, c’est parti. Souffla-t-elle.

Prié de ne pas touché a l’histoire ni au personnage il m’appartienne

Merci et Bonne Lecture

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Le petit GTA |
Histoire1stmg1lyceeditrouss... |
histoiremeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Annimauxdumonde
| Affaire de Patrick TISSIER
| Fictiontasy