21 mai 2016 ~ 0 Commentaire

Mon Histoire 05

Cinquième Partie:

- Altesse. Siffla Lakériane.

Crisaline regardait autour d’elles, tentant désespérément de reconnaître un quelconque élément de la pièce où elles se trouvaient dans l’espoir d’échapper à la colère de l’écriséine.

- Bon, Elanna, tu nous transfère chez nous avant d’éventuels ennuis ? Fossië hésita. Et avant que Lakériane ne tue Crisaline.

Du bruit et des voix venant de la pièce d’à côté se firent entendre.

- J’ai entendu du bruit par là.

- Tu es sûr ?

- C’est trop tard pour les ennuis ? Proposa Kahila.

- J’ai l’impression. Indiqua Elanna.

- Et si on commençait par sortir de là ? Dit-elle en désignant la fenêtre.

Grâce à sa chaîne, la sortie fut rapide et se passa sans incident… ou presque.

- Aïe aïe aïe, je crois qu’ils m’ont vue, gémit-elle en arrivant vers les autres, on ferait mieux de partir d’ici rapidement.

Trouvant l’idée excellente, elles la mirent immédiatement en pratique.

-Au fait, pourquoi on fuit, on pourrais tout simplement leur expliquer, non ? Demanda Crisaline au bout d’un moment.

- Je ne pense pas que ça soit une bonne idée, dit Kahila, en les écoutant, j’ai cru comprendre qu’on était apparues en plein conseil de guerre ou quelque chose comme ça. Ils nous prennent pour des espionnes ! Et je tiens pas spécialement à savoir ce qu’ils font aux espions ici.

- Ils te prennent pour une espionne, ils ne nous ont pas vues nous. Fit Lakériane.

- Merci de me le rappeler !

- Qu’est-ce-qu’ils sont, des humains ? Lui demanda la princesse.

- J’en sais rien moi ! Je ne me suis pas attardée pour le leur demander figures-toi !

Elles continuèrent de courir en silence avant de tourner pour se cacher dans une ruelle. Elles retinrent leur respiration alors que leurs poursuivants passaient.

- Elle est partie par là !

- Je crois qu’elle n’est pas seule. Il faut les retrouver avant que le Général ne l’apprenne.

Crisaline et ses écriséines soupirèrent de soulagement quand ils se furent éloignés. Elles se retournèrent avec la ferme intention de trouver rapidement un endroit calme pour repartir mais se retrouvèrent nez à nez avec une femme qui les observait silencieusement.

- Oups… euh… Bonjour ?

- Vous êtes celles que les soldats recherchent ? Demanda-t-elle sans répondre à Crisaline.

- Et bien, en fait…

- Si c’est le cas, vous feriez mieux de ne pas rester ici, ils ne vont pas tarder à repasser par là.

- On avait l’intention de repartir de toutes façons. Indiqua la princesse comprenant que ce n’était pas une ennemie.

- Et laisser les choses comme ça ? Ils sont très inquiets vous savez. Vous n’êtes pas des espionnes, je me trompe ?

- Non, en fait, on a eu des petits problèmes de téléportation. On a atterrit ici par hasard.

La femme sourit.

- Vous n’êtes pas les premières personnes à qui ça arrive. On ne sait pas pourquoi mais beaucoup de personnes se téléportant finissent là.

- Vraiment ? Demanda Crisaline, ravie d’apprendre que ce n’était pas sa faute.

- Oui, mais c’est bizarre, je pensais que les enchanteurs qui sont venus il y a quelques temps avaient réussi à les bloquer.

- Rassurez-vous, je suis sûre qu’ils ont réussi. Gronda Lakériane en foudroyant sa princesse du regard.

- Ah… Elles entendirent les soldats qui se rapprochaient. Suivez-moi.

Elles obéirent et l’accompagnèrent dans un dédale de petites rues. Au bout d’un moment, elle reprit la parole.

- Au fait, je m’appelle Lyra et vous ?

- Moi, c’est Crisaline. Autrement, par ordre décroissant d’âge, il y a Raken, Lakériane, Fossië, Kahila et Elanna.

- Et vous niveau âge, vous êtes où ? Entre Fossië et Kahila non ? Demanda Lyra après un rapide regard derrière elle.

- Euh… c’est un peu plus compliqué que ça…

Elle finirent par rentrer dans une maison. Contrairement à ce que pouvait laisser penser l’extérieur, elle était plutôt vaste et agréablement décorée. Les Izanas se tournèrent vers Lyra qui fermait la porte derrière elles. L’intérieur étant un peu mieux éclairé que l’extérieur, elles purent enfin voir à quoi ressemblait vraiment la jeune femme. Jugeant sûrement que la luminosité n’était pas encore suffisante, Lyra alluma des bougies… avec ses mains.
De ses doigts fins s’échappaient de petites étincelles qui allumèrent rapidement toutes les mèches, éclairant doucement ses yeux dorés et mettant en valeur sa longue chevelure d’un rouge flamboyant.
Elle se retourna vers elles et les observa un moment en silence.

- Je m’en doutais, lâcha-t-elle au bout d’un moment, vous n’êtes pas des elfes.

- Mais vous, si ?

- Vous vous trouvez dans un village d’Elfes des Sables. Confirma-t-elle en hochant la tête.

- Alors là, elle a fait fort. Marmonna Lakériane en lançant un regard mauvais à Crisaline.

- Hé ! J’y suis pour rien moi !

- Chut ! Souffla l’elfe. Ce n’est pas le moment de vous…

Assez pâle, elle vacilla légèrement.

- Vous allez bien ? Demanda la princesse en se précipitant pour la soutenir.

- Oui… oui, ça va. Je n’aurais peut-être pas dû faire tant d’efforts pour rentrer, j’aurais dû y aller plus doucement.

Crisaline écarquilla les yeux en comprenant la raison de sa fatigue. Comment avait-elle pu ne pas le remarquer !

- Vous êtes enceinte ?

Lyra hocha la tête.

- Oui, ça sera mon premier enfant. D’ailleurs, elle tourna son regard doré vers elles, je crois que vous connaissez mon époux. Ses cheveux ont à peu près la même couleur que les miens et… il fait parti des soldats qui vous recherchent…

- Quoi ! Lui ! S’étrangla Kahila. C’est pas possible et puis… je pensais que vous nous croyiez !

- Je vous crois. Mais je vous ai dit tout à l’heure qu’ils étaient très inquiets. En fait, c’est parce que le Premier Général de notre armée est là. Ils ne voudraient pas passer pour des incapables à ses yeux et puis, si un espion avait réellement entendu ce qui c’est dit, ça pourrait être toute notre nation qui serait en danger.

Les écriséines et leur princesse hochèrent la tête en silence, comprenant le problème.

- Premier Général, c’est un haut grade ?

- C’est la personne la plus puissante de notre peuple après le Roi.

- Ah OK… c’est un vétéran en fait.

- Même pas. Notre Général est très jeune.

- Comment ça se fait ?

- Et bien, j’imagine qu’il est très doué. En tous cas, il est très respecté. Vous voudriez aller lui parler ? Ça pourrait régler tout les problèmes rapidement.

- Sauf que si on sort, votre mari et les autres soldats risquent de nous bondir dessus avant qu’on ait eu le temps de s’expliquer.

Les épaules de la jeune femme s’affaissèrent.

- Vous avez raison. Elle se redressa. Et bien alors venez, vous vous cacherez le temps que je lui explique que vous n’êtes pas des ennemies et puis vous viendrez après d’accord ?

- D’accord. Répondit Crisaline sans aucune hésitation, restée jusque là silencieuse le temps de l’échange entre l’elfe et ses écriséines.

- C’est une très mauvaise idée. Marmonna Kahila.

Les autres ne l’entendirent pas (ou en tous cas ne l’écoutèrent pas) et sortirent, elle les suivit en soupirant. Elles se dirigèrent vers l’endroit où elles étaient apparues mais en avançant cette fois plus doucement. Quand elles arrivèrent, Lyra balaya la petite place du regard.

- Il n’a pas l’air d’être là, murmura-t-elle, elle se tourna vers elles. Restez là, je vais aller voir à l’intérieur.

- D’accord, répondit Crisaline sur le même ton.

- C’est une très mauvaise idée. Marmonna de nouveau Kahila alors qu’elle s’éloignait.

Cette fois, quelqu’un lui répondit.

- Qu’est-ce qui est une mauvaise idée ?

Elle sursauta violemment et bondit sur ses pieds en se retournant. Un jeune homme était assis sur le mur derrière elles. Il sauta souplement à terre et s’avança dans leur direction. Kahila lança un regard autres, elles aussi s’étaient relevées et tournées de son côté.

- C’est vous les responsables de tout ce remue-ménage ? Demanda-t-il.

- Malheureusement oui. Fit calmement Crisaline en s’avançant.

Il la détailla un instant avant de sourire.

- Vous êtes beaucoup plus âgée que vous ne le laissez paraître. Vous m’avez l’air de cacher beaucoup de choses. Beaucoup de choses bien trop lourdes à porter seule et pourtant vous continuez.

- Vous êtes perspicace Général, les écriséines tressaillirent.

Il parut un peu surpris puis fronça les sourcils.

- Qui êtes-vous exactement ? Ou plutôt non, qu’êtes-vous ? Il est rare de voir quelqu’un, même parmi les elfes, qui soit capable de différencier un bon soldat d’un Général quand nous sommes en tenue civile.

- Qu’importe, nous sommes juste des Izanas. Nous sommes venues réparer le petit malentendu concernant le fait que nous soyons des espionnes.

- Un malentendu parfaitement justifié non ?

- Oui, c’est vrai. Mais en fait il s’agit d’une simple erreur de téléportation. Lakériane n’eut même pas le courage de la foudroyer une fois de plus du regard tant elle était sérieuse. Sincèrement, nous ne savons même pas de quoi vous parliez.

- Gé… Général…

Les regards se posèrent sur Lyra qui venait d’arriver.

- Ne vous inquiétez pas, tous les problèmes ont été réglés. Lui dit le Général en plongeant son regard dans celui de la princesse. J’imagine que vous devez nous quitter maintenant.

Il ne sait vraiment rien ? Se demanda-t-elle en soutenant son regard.

- Vous avez raison. Elanna, prépare le transfert s’il te plaît.

- À vos ordres !

- Juste une dernière chose Général, j’aimerai connaître votre nom.

Il sourit.

- Je m’appelle Moé… princesse.

Elle lui rendit son sourire.
Il y a certaines choses qu’il sait quand même. Songea Crisaline alors qu’elles disparaissaient.

Prié de ne pas touché a l’histoire ni au personnage il m’appartienne

Merci et Bonne Lecture

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Le petit GTA |
Histoire1stmg1lyceeditrouss... |
histoiremeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Annimauxdumonde
| Affaire de Patrick TISSIER
| Fictiontasy