30 novembre 2017 ~ 0 Commentaire

Mon Histoire 10

Dixièmes Partie:
Ce fut finalement Miina qui mit fin à la dispute en voyant que Zaphiro, profondément découragé, n’arrivait pas à les séparer. Elle se leva et attrapa l’épaule des deux.

- Dites les amoureux, si vous voulez vous disputer, faites-le en silence.

La réaction fut immédiate. L’elfe et le maudit se séparèrent en rougissant et en protestant en cœur.

- Arrête de raconter n’importe quoi !

- Comment peux-tu croire une chose pareille alors que je le supporte à peine ?

- Personnellement, je trouve que votre réaction est la meilleure des preuves. Les taquina-t-elle.

- COMMENT ?

- Je plaisante.

Malgré les nombreuses protestations, l’action de la maudite fut couronnée de succès et les deux finirent par stopper leur dispute peu de temps avant le retour du dernier groupe.

- Bon, maintenant que tous le monde est là, j’aimerai avoir tous vos rapports.

- Avant, on peut savoir quel était le sujet de la dispute cette fois ?

- Qu’est-ce qui te fais dire que nous nous sommes disputés ?

- On vous a entendu bien avant d’arriver.

- Laisse -moi tranquille Enäth et faites-moi plutôt votre rapport !

- À tes ordres chef. Daon, c’est toi qui a pratiquement tout fait, vas-y.

Le naïade décrit l’endroit qu’ils avaient trouvé, Lakériane tressaillit.

- Hé, mais c’est là ! C’est la base où se cache celui qui veut tuer son Altesse !

- Vraiment ? Fit Esméralda, brusquement intéressée. Et vous connaissez les lieux ?

- Absolument pas. On a seulement pu la repérer, on avait… autre chose à penser à ce moment-là. Indiqua-t-elle en foudroyant Crisaline du regard.

- Je vois, dommage. Il va falloir y aller pour en savoir plus. Elle redressa la tête. Zaphiro, qu’as-tu trouvé ?

- Et bien… les portails qui s’ouvrent depuis une lune l’ont fait à l’endroit qu’Enäth et Daon ont découvert.

Esméralda fronça les sourcils et se plongea dans le silence pendant quelques instants.

- C’est bien protégé ? Demanda-t-elle sans même relever la tête.

- Assez bien. Mais si c’est ce qui t’inquiète, je ne pense pas que ça soit si dur que ça de se débarrasser des gardes.

- Des garous ?

- En grande partie mais pas uniquement.

Elle sourit.

- Bon, on y va ? Fit-elle en se relevant.

- Où ça ? Là-bas ? Demanda Miina.

- C’est une question stupide. Lui fit remarquer Enäth.

- Minute. Les interrompit Crisaline. Nous venons avec vous. Cette personne en a après moi, il est donc normal que nous allions le voir afin de savoir qui et pourquoi.

Esméralda jaugea les écriséines du regard.

- J’aurais plutôt tendance à dire qu’étant sa cible, vous feriez mieux de repartir mais en même temps, ça peut être utile.

- Hé ! Protesta la princesse en comprenant qu’elle la voyait comme un appât.

- C’était juste une blague. La rassura l’elfe. En vrai, je comprend très bien vos motivations. Vous pouvez venir si vous le voulez.

Crisaline se détendit un peu.

- Parfait, allons-y. Déclara-t-elle sans laisser le temps aux écriséines de protester.

Ils partirent, guidés par les deux elfes partis en reconnaissance et arrivèrent bientôt à leur destination.

- Alors c’est là… Fit la princesse à mi-voix.

Devant eux se trouvait un bâtiment énorme constitué essentiellement de pierre. Elle frissonna en se demandant comment quelque chose d’aussi grand avait pu passer inaperçu si longtemps. Car cet endroit était visiblement vieux, très vieux.
Les elfes et les écriséines se débarrassèrent rapidement des gardes et entrèrent.

Un sourire froid étira ses lèvres. Parfait, ils étaient enfin là.

- Ramban ?

- Oui maître ? Demanda un homme en sortant de l’ombre.

- Ils viennent d’arriver, préparez-vous toi et tes hommes, vous allez enfin pouvoir me prouver votre utilité. Il lui lança un regard perçant. Il faut bien avec ton précédent échec, non ?

L’assassin baissa la tête, honteux. Quelques jours plus tôt, il avait échoué à tuer la princesse. Deux fois. Cela lui était resté en travers de la gorge et il comptait bien mener sa mission à son terme cette fois.
Il s’inclina et se retira.

- Et s’il échoue cette fois encore ? Lui demanda son nouvel ami qui se tenait dans un coin.

- Alors je le tuerais. S’il ne me sers à rien, je ne vois pas de raison de le garder en vie.

- Je suis d’accord.

- Le problème ce sont les elfes, ils risquent de me déranger. Je n’avais pas prévu qu’ils viendraient.

- Laisse les moi. J’ai des comptes à régler avec eux et j’ai aussi quelque chose à… récupérer.

- Cette elfe des sables ?

- Oui.

- Comment peux-tu être attiré par une personne qui veux ta mort ?

- Vas savoir, ce n’est pas moi qui ai décidé de ça.

Il regarda son  »nouvel ami ». Ils étaient en fait plus alliés qu’amis. Il se doutait bien qu’il le trahirait dès qu’il le jugerait nécessaire mais en attendant, il faisait un allié puissant et ça, ce n’était pas à négliger.

- Tu penses pouvoir les séparer ?

- Un de mes loups a tiré son pouvoir de plusieurs hauts elfes, il est particulièrement doué en téléportation. Il les séparera. Il a une excellente motivation pour y arriver, il sait que s’il n’y arrive pas, je le tuerais donc tu peux être sûr qu’ils seront séparés.

- C’est parfait, je te remercie de ton aide, elle m’est précieuse.

- Je t’en prie, c’est tout à fait normal après tout, nous avons un objectif commun.

Ils échangèrent un sourire froid, bien conscient que l’autre était prêt à le tuer à n’importe quel moment.

Crisaline frissonna. Elle avait un mauvais pressentiment, un très mauvais pressentiment. Il devait bien se douter qu’ils étaient là maintenant et pourtant, il n’avait toujours pas réagit. Il devait préparer quelque chose.

- On arrive à un cul-de-sac.

La voix de Kahila la ramena à la réalité. Elle regarda devant eux et vit qu’elle avait raison.

- Je n’aime pas ça, fit nerveusement Miina, on est arrivés ici bien trop facilement.

- Je suis tout à fait d’accord, marmonna Lakériane.

- Ce n’est pas un cul-de-sac, annonça Zaphiro. Les regards se tournèrent vers lui. Crisaline remarqua que ses yeux avaient viré au violet. Une illusion a été installée ici mais il y a un passage, je le vois.

- Il est bien le seul. Dit Fossië à mi-voix.

Brusquement, l’elfe élémentaire sursauta et se raidit.

- Un transfert ! Rapprochez-vous, vite !

La princesse sursauta et se mit à reculer rapidement pour rejoindre Kahila quand elle trébucha et tomba… pour atterrir ailleurs.
Elle gémit en se redressant et regarda là où elle avait buté contre quelque chose. Elle écarquilla les yeux en voyant le dragon qui regardait sa queue en grimaçant.

- Euh, désolée, c’est sur ta queue que j’ai marché ?

- À ton avis ?

- Encore pardon.

- C’est pas grave, ce n’est pas le plus important pour le moment, je me trompe ?

- Non, tu as raison… Zioliss ? Il hocha la tête pour confirmer. Elle se releva. Pour l’instant, le plus important c’est de retrouver les autres…

- … et de se débarrasser des enquiquineurs qui arrivent. Conclut-il sobrement en désignant du museau les izanas armés qui arrivaient.

Crisaline regarda les attaquant arriver très calmement et sourit discrètement. Elle n’aurait pas de meilleure occasion.

Prié de ne pas touché a l’histoire ni au personnage il m’appartienne

Merci et Bonne Lecture

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Le petit GTA |
Histoire1stmg1lyceeditrouss... |
histoiremeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Annimauxdumonde
| Affaire de Patrick TISSIER
| Fictiontasy